08 janvier 2009

L'origine de l'hystérie

A l'origine de la médecine (du côté d'Hippocrate), l'hystérie était une maladie exclusivement féminine.
La preuve ? La racine étymologique « hyster » désigne la matrice, soit l'utérus !

Hippocrate, et de nombreux médecins longtemps après lui, désignait l'utérus comme étant le siège de la maladie hystérique. Dans l'imagerie médicale ancienne, l'utérus était souvent décrit comme pouvant se déplacer dans le corps, provocant ainsi toutes sortes de symptômes. L'hystérie était donc une maladie de la femme !
A cette époque, la femme n'était pas autant que l'homme propriétaire de son corps : l'utérus avait une autonomie, c'était une sorte de petit animal. Lorsque cet utérus n'était pas bien tenu à sa place, comme réceptacle d'un fœtus pendant la grossesse ou comme réceptacle du sperme masculin, il se déplaçait et provoquait dans ses mouvements des symptômes hystériques...
D'où une conclusion archaïque (la "morale" de cette histoire qui, heureusement n'a plus cours de nos jours) : l'hystérie, maladie féminine, devait se traiter par les rapport sexuels et la maternité, car un utérus occupé restait à sa place...

Pour plus d'infos sur la névrose hystérique, c'est ici

08 Janvier=========================================
1297 : Naissance de la Dynastie Grimaldi (si si, la princesse...)
1761 : en Inde , la garnison française de Pondichéry capitule
1914 : L'hôpital Middlessex de Londres utilise pour la première fois le radium pour soigner le cancer
1996 : mort de François Mitterrand , président de la République française
1997 : Gerry Roufs , âgé de 43 ans, disparaît dans le Pacifique Sud durant la course Vendée Globe . On ne retrouvera jamais de trace du marin québécois ni de son voilier

================================================


Il y a deux ans, ON apprenait :===================================
La liste des IceBars All over the World par coeur

Il y a un an, ON apprenait :===================================
A fabriquer les estampes japonaises

ON partage sur :

Facebook Twitter Technorati digg Delicious MySpace Google LinkedIN

Blogger

3 commentaires:

Raph a dit…

Bonsoir,
La maladie ne se traitait pas par des rapports sexuels, mais par l'inhalation d'herbes nauséabondes qui par leur mauvaises odeurs faisait redescendre l'utérus et stoppait ainsi les crises...

Appris en cours de psycho ;-)

Boro a dit…

Merci Ralph de cette précision !!

'Stoun a dit…

Bonsoir,

Juste une petite précision : l'hystérie était CONSIDÉRÉE comme exclusivement féminine, en réalité, les hommes étaient aussi touchés par cette maladie, ce n'était juste pas un fait connu à l'époque.

Appris en cours de psycho aussi :P